Un lieu particulier :
le cimetière paysager d'ELOIE
Historique
Les travaux de 2004
30 avril 2005 :
Inauguration officielle du « Jardin des Anges »
PETIT HISTORIQUE
 Au début des années 70, la construction de lotissements attire un afflux de population à Eloie. Le village n’avait pas de cimetière et faisait partie de la paroisse de Grosmagny. Le cimetière de Grosmagny commençant à devenir trop petit, la commune d’Eloie fut invitée à assurer elle-même la sépulture de ses morts.

 La recherche d’un lieu d’implantation fut menée par la municipalité et des études de sol furent faites par le professeur Téobald, professeur de géologie à l’université de Besançon.

 Un terrain bordé d’un bois situé au nord du lotissement de la Chaume présentait les meilleures garanties.

 L’idée suggérée par le professeur Téobald de faire un cimetière parc jardins dans la forêt, comme cela se faisait parfois aux USA n’enchantait pas vraiment la majorité des conseillers de l’époque. Un seul, Lucien DUGUET, défendit l’idée avec opiniâtreté.

 Finalement, le conseil municipal opte pour un cimetière conçu en deux parties : une bande engazonnée pouvant accueillir des tombes traditionnelles et une forêt réservée aux tombes non conventionnelles s’intégrant au milieu naturel.

 Fin 75, le cimetière était opérationnel et son défenseur le plus ardent, Lucien DUGUET, prématurément décédé à l’âge de 63 ans, fut le premier à y être inhumé, comme il le souhaitait, au pied d’un très grand chêne.

 Quelques aménagements ont été apportés par la suite, notamment la construction d’un ravissant petit pont en rondins réalisé par les scouts de Montigny qui se chargèrent aussi de la décoration d’un puits surmonté d’une pompe manuelle.

 Pour l’agrément des promeneurs, de grandes pierres plates provenant d’un antique aqueduc voisin ont été disposées le long de l’allée principale.

 Lors de sa séance du vendredi 9 mai 2003, le Conseil Municipal d'Eloie a décidé la mise en vigueur d'un règlement du cimetière, qui définit des règles spécifiques à chacune de ses zones.
 Ce document est à la disposition des habitants d'Eloie à la Mairie.
Retour à l'accueil
30 avril 2005 :
Inauguration du « Jardin des Anges »



Signature d'une convention entre le Conseil Général du Territoire de Belfort,
le Centre Hospitalier de Belfort-Montbéliard et la Commune d'Eloie.


30 avril 2005 :Ù
Inauguration officielle du
« Jardin des Anges »


×L'allée principale reçoit le nom d'Edmond Fesselet, curé de la paroisse de Grosmagny-Eloie de 1950 à 1984.
17 juillet 2004

Le jardin des anges dévoile ses formes harmonieuses.

17 juillet 2004

Le colombarium sort de terre. 

8 juin 2004

La zone traditionnelle, juste à côté. 

8 juin 2004

La zone forestière a bénéficié d'un grand nettoyage.
 


15 mai 2004

Les allées commencent à donner une idée du paysage futur.

Les travaux de 2004Ù

Un jardin du souvenir, un columbarium ainsi qu’une zone réservée à l’inhumation d’enfants nés morts, avant terme, nommée « Jardin des Anges » sont venus compléter les deux zones, forestière et conventionnelle, déjà existantes.

Ces projets ont été élaborés en collaboration avec le Conseil Général du Territoire de Belfort.